Commission de l'agent immobilier: elle est due dès lors qu'un compromis est signé !



Dès lors que le compromis de vente est signé par le vendeur et l'acquéreur, l'agent immobilier a droit à sa commission, même si l'acte de vente notarié n'est pas signé par la suite. C'est ce que vient de juger la Cour de cassation le 10 octobre 2018.


Cour de cassation, Chambre civile 1, 10 octobre 2018, 16-21044

Une promesse de vente rédigée par un agent immobilier avait été signée par le vendeur et les acquéreurs, les parties devant ensuite réitérer la vente par acte notarié deux mois après. Les acquéreurs ayant décidé de renoncer à leur achat, l'agent immobilier réclamait en justice le paiement de sa commission. La cour d'appel avait rejeté sa demande au motif qu'aucune commission ne pouvait être exigée, la vente n'ayant pas effectivement aboutie, l'acte notarié n'ayant jamais été signé.


Mais l'arrêt est cassé. Pour la Cour de cassation, l'acte contenant l'engagement des parties, auquel la loi conditionne la rémunération de l'agent immobilier n'est pas nécessairement un acte notarié.


La signature du compromis constitue un accord définitif sur le bien et sur le prix, de sorte que le refus de signer l'acte notarié ne peut avoir pour effet de priver l'agence de sa commission.


Il en irait différemment si le compromis prévoyait une condition suspensive (comme l'obtention d'un prêt) qui empêche finalement la vente de se réaliser.


Source: Service-public.fr

Coordonnées

Cabinet ANTHONYSUC - AVOCAT

29, avenue de la Libération

42000 SAINT-ÉTIENNE, France

E-Mail : anthony.suc@avocat-conseil.fr

Téléphone : 04 77 49 03 21

Télécopie :  04 77 41 70 37

Secrétariat et réception téléphonique

du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

(sauf mercredi après-midi)

© 2023 par Anthony SUC, Avocat - MENTIONS LÉGALES & GESTION DES COOKIES -

Créé avec à Saint-Étienne avec Wix.com

Appel